• 18 Juin 1940... celui qui allait devenir

    Le souvenir hante encore aujourd'hui beaucoup de ceux, très âgés, qui ont vécu le joug nazi et le début d'espoir qu'avait fait naître l'appel du Général de Gaulle en ce mois de Juin 1940, le 18 très exactement ! Comment pourrait-on d'ailleurs oublier ?

     

     

    Au moment de ce que beaucoup d'historiens et de témoins ont qualifié de débâcle, le Trélissacois Robert SUDEY n'avait pas seize ans mais il était, déjà, pénétré de certitudes ! Il fallait résister et se donner les moyens de faire face à l'occupation allemande. Trop jeune pour s'engager, il devra attendre encore deux années pour le faire. D'abord au sein du 27ème R.I d'Annecy, une période probatoire qui le verra gagner une première reconnaissance, celle de son supérieur : le Lieutenant Bastian. Ce dernier l'incitera très vite à rejoindre le maquis en Dordogne et à participer à la lutte contre l'ennemi. Fallait-il à dix-huit ans avoir envie de s'offrir une revanche sur le sort qui venait de lui ôter l'affection d'un frère tué au combat qui avait souvent pallié l'absence d'une maman trop vite disparue.

    Dans un ouvrage que nous avons publié l'automne dernier : Ma guerre à moi... résistant et maquisard en Dordogne, le Trélissacois évoque son périple, tant chez les Chasseurs Alpins que dans les rangs des maquisards de la région Nord de Dordogne. C'est au sein de ceux qui, comme lui, nourrissaient l'espoir de bouter les Allemands hors de France, que Robert Sudey plus connu sous le nom de "La Torpille" participera aux combats !

    Un ouvrage témoignage de 160 pages, ISBN n° 2-9524117-7-8, 20 €

    Ma-guerre---moi.jpg 

    « L'absence de Marie-Françoise Mespoulède est paruMagnétisme... Un humaniste témoigne ! »
    Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :