• A propos de l'Histoire officielle, menteuse...

    A propos de l'histoire officielle, menteuse...Selon Honoré de BALZAC, ''Il y a deux histoires : l'histoire officielle, menteuse, puis l'histoire secrète, où sont les véritables causes des événements''. Une appréciation de l'auteur des Illusions perdues qui reste d'une rigueur implacable, surtout au moment où la diffusion du film diffusé récemment par France 2 nous oblige à regretter que l'on s'en soit tenu, une fois de plus, à une propagande nazie truquée et mensongère pour parler d'une femme restant un véritable mystère. Jusqu'à ses propres origines qui voyaient cette propagande s'obstiner à nier celles-ci et à déporter Richard FRIEDLANDER, les dernières recherches de certains historiens et ce qui découle d'un parcours atypique étant restés quasiment lettre morte depuis.

    Plus de soixante-dix ans après la chute du nazisme, les affirmations de la propagande voulue par un certain Joseph GOEBBELS restent donc comme la seule base contestable de ce qui a pu être rapporté à propos de son épouse Magda. Tant sur des origines devenues gênantes qui auraient pu ébranler la position de cette épouse suffisante qui se voulait au-dessus des autres, que sur des attitudes loin de faire l'unanimité, même chez les siens dès 1931. Les démêlés du couple GOEBBELS avec Alfred ROSENBERG, l'un des théoriciens du nazisme, restent comme l'un des traits majeurs d'une opposition entre ROSENBERG et GOEBBELS. A plus forte raison après que la Frau Doktor Reichsminister, un titre ronflant dont "la chienne" aimait se parer au comble d'une envie de paraître, eut fait l'objet d'une verte réprimande pour s'être compromise en 1936 avec l'aventurier Kurt LUDECKE et avoir entretenu une liaison avec lui pendant quelques semaines. Juste au moment où l'Allemagne profitait de l'organisation des Jeux Olympiques de Berlin pour montrer patte blanche ! Alors que ces Jeux Olympiques étaient, au départ, l'occasion pour l'antisémite qu'était GOEBBELS de se distinguer une fois de plus aux yeux de son Führer ?

    « Ah que tu vas nous manquer l'artiste !Aux Ursulines, quand la petite Magda G. découvrait son corps... »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :