• Ah, cette fabuleuse énergie !...

    Ne vous est-il jamais arrivé de vous sentir mal dans votre peau sans raison apparente dans un lieu que vous venez de pénétrer ou d’occuper depuis peu ? Et de penser que cet état pouvait être dû à un peu de fatigue ? Alors que la chose serait à rattacher à tout à fait autre chose et à des lieux chargés d’aspects négatifs livrés à l’influence d’âmes perdues désincarnées. Des endroits où se sont déroulés des drames et où des êtres humains ont péri, parfois même de mort violente comme dans le pays Cathare. Où l’un des occupants s’est suicidé. Où, également, aurait pu être pratiquée de la magie noire. Ne dit-on pas à propos de tout cela que les entités négatives cherchent à posséder des êtres ayant le corps qu’elles n’ont plus depuis des lustres ? Et qu’en est-il de ce que nous conservons d’un passé parfois si mal traversé ? Des vêtements ayant appartenu à des êtres disparus, ou un ancien mobilier, qui sait ? aux murs de nos maisons ? Certaines mémoires imprègnent en effet ces murs et elles influencent souvent les personnes sans être, comme on le prétend souvent, des phénomènes inexplicables et inévitables ou des fantômes du passé. Certes, cela pourrait faire sourire, et pourtant... 
    Pourtant, ces mémoires se manifestent sous la forme de champs électromagnétiques. Il n’y a rien là de réellement surprenant puisque il est admis qu’à l’intérieur des pierres et de quelques autres composantes de notre environnement, d’infimes cristaux, quasiment invisibles à l’œil nu, puissent conserver en mémoire des manifestations vibratoires comme les images et les sons, voire les propres émotions d’occupants au fil des âges. Nos chercheurs l’ont d’ailleurs parfaitement compris qui se sont mis, ces dernières années, à fabriquer des cristaux aux propriétés identiques pour leurs seuls besoins informatiques et de transmission de données. Eh oui ! 
    Ces images et ces sons, ces vibrations émanant de pensées lointaines, il nous serait donc donné de les approcher lorsque nous pénétrons dans des lieux où un vécu antérieur brûle de se manifester par la présence de ces champs électromagnétiques. Comme pour affirmer son existence et s’opposer à votre propre vécu et à celui que vous projetez de lui imposer. Parce que nous n’avons pas, non plus, su mettre nos vibrations présentes en accord avec les vibrations passées de ce lieu.
    Ah, cette fabuleuse énergie !...En somme, on pourrait dire que chaque pierre conserve ses propres vibrations et celles de tout un ensemble : images, sons, émotions. Il est d’ailleurs admis que ces multiples vibrations puissent se s’interpénétrer et aussi, s’influencer réciproquement, les unes face aux autres. Ce qui expliquerait que nous puissions arriver à entendre des bruits virtuels qui ne seraient finalement que l’émanation de ce vécu antérieur, une sorte d’écho. C’est en tout cas l’explication assez rationnelle que Claude FISCHER a trouvée et relative à ces différents phénomènes vibratoires et qu'il évoque dans Fabuleuse énergie (ci-contre). Au vu de tout cela, il est facile d’imaginer la portée que peuvent avoir sur nous ces influences et témoignages du passé. En positif comme en négatif. Cette mémoire peut effectivement avoir une incidence défavorable sur la qualité énergétique de notre lieu de vie. Sans parler de notre propre qualité de vie à nous. Envahissant le cadre intime du lieu d’habitation, certaines mémoires étaient présentes avant notre arrivée ; d’autres sont apparues ensuite comme des empreintes énergétiques liées à des événements familiaux parfois tragiques.

    Reste, bien entendu, l'exploitation de tout cela, dont on a parfois tiré de fort jolies choses comme ce film ci-dessus que nous vous proposons de visionner. Bon, c'est vrai qu'il doit être difficile de tomber amoureux de son fantôme ou de la mémoire désincarnée qui hante l'endroit où vous vous êtes installé(e) ? Sauf si vous avez l'âme romantique tout en étant un tantinet tourmenté(e) ? En tout cas, quelles que soient vos convictions, regardez ce film ! Il vous changera des mièvreries violentes auxquelles on prend, hélas, de plus en plus goût aujourd'hui. 

    « Ca y est, il l'a !Ma guerre à moi... Robert Sudey, L'article de Sud-Ouest »
    Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :