• Avril 2014... Jacques Bodoin nous écrivait...

    Le 22 avril dernier, nous recevions une lettre de l'humoriste Jacques BODOIN avec lequel nous avions, un temps, envisagé de collaborer autour d'un ouvrage qui n'aurait sûrement pas manqué d'intéresser tous ceux qui avaient apprécié et qui apprécient toujours l'humour de cet homme exceptionnel. Un homme dont je ne peux résister à l'envie de vous inviter à écouter et découvrir l'un de ses anciens sketches (ci-dessus). Hélas, s'agissant de ce projet littéraire évoqué précédemment, nous avions dû y renoncer pour des raisons budgétaires et je crois que je maudirais éternellement ce jour de m... dont je me souviens encore sept ans plus tard. D'autant qu'il est toujours difficile de dire non quand on a autant brûlé de dire oui !

    Ce nouvel échange avec Jacques BODOIN ne pouvait donc que me ravir car nous nous apprêtions chez DECAL'AGE PRODUCTIONS éditions à publier un portrait de son ami Marc HERRAND. L'humoriste avait déjà préfacé son ouvrage publié en 2005 aux éditions du Signe et je savais quels étaient les liens d'estime qui unissaient les deux hommes. Mais j'étais loin de m'attendre à un tel courrier et à un pareil hommage. Quelques lignes qu'aujourd'hui encore je prends plaisir à relire car cet homme libre dont il était question apportait au travail entrepris (1) une sorte de caution morale supplémentaire. Je vous laisse prendre connaissance de ces quelques lignes.

    " Marc, celui dont je vous entretiendrai volontiers, appartient à une cohorte étroite (et de plus en plus) de personnalités fortes mais qui se plaisent en modestie. Mais qu’entendez-vous par personnalité ? Marc est par-dessus tout une rareté humaine. C’est un homme "libre". facile à dire. La liberté, ça se paie. Et cher. Quand on se retrouve à 16 ans, encadré, à son corps défendant, dans une phalange de "Hitlerjugend" et qu’on décide de prendre ses distances en fuyant l’Alsace de ses bonheurs d’enfance pour la France non occupée, il faut ne compter que sur une exceptionnelle lucidité, un courage qui n’est pas dans l’atmosphère de la débâcle, et une seule et fragile bicyclette… en confisquant un de ces fameux "outils" célébrés par la Peste !!! Quand le sang juif gicle sur le couteau ! Lorsque Marc croise Yvette, il est le talent des Compagnons de la Chanson. La Pierre Angulaire. La Force. Il ne s’est pas contenté de "prendre la suite" de Liébard, le créateur des Compagnons de la Musique, il lui a fallu se hisser au niveau de connaissances d’un "maître de chapelle" qui faisait autorité. Et dépasser ce niveau. Parce que Marc n’est pas "génial", c’est un génie. C’est Orphée. Il est la musique même et tout cela sans clabauder. Sans postures. Et c’est parce qu’il est libre qu’il a quitté cet ensemble où il était roi, pour vivre une vie… discrète et cependant formidable. Marc est intelligent. Très intelligent. Et ce qui ne gâte rien, il est bon. Enfin, il a le sens de l’humour. En 1999, nous nous sommes retrouvés pour fêter nos cinquante ans de secrétariat à la S.A.C.E.M. Et c’était une félicité de le revoir toujours éclairé du même sourire qu’il partageait avec Yvette, pour avoir su si parfaitement réussir une vie pleine d’images, de sens et de musique.

    Oui, Marc est cette rareté : un homme libre. Et un talent que l’on n’a pas justement apprécié. Mais ne regrettez pas de l’avoir peu connu… Marc sait mieux que vous et moi, comment s’y prendre pour être heureux et de quoi est faite cette denrée si farouche, le bonheur".

    Louis PETRIAC

     

    (1) Marc Herrand, un inoubliable grand Monsieur de la Chanson française, Louis PETRIAC, 22 €  

         

    « La fin d'un partenariat...Il est des personnages extraordinaires... »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :