• Bella Fromm, la meilleure ennemie de Magda, la chienne !

    Bella Fromm, la meilleure ennemie de Magda, la chienne

    Bella Fromm, la meilleure ennemie de Magda, la chienneJournaliste allemande d'origine juive, cultivée, auteur d'articles clandestins repris dans Blood and Banquets un ouvrage publié en 1943 aux Etats-Unis (couverture ci-dessus), Bella FROMM (photo ci-contre) a pu y développer les rencontres qu'elle avait faites durant les cinq premières années du Troisième Reich. Issue d'une famille de marchands prospères, elle comptait de nombreuses relations dans la haute société et la monarchie allemandes. Touchée par l'inflation en 1923, elle sera contrainte de donner à 33 ans un autre sens à sa vie et de chercher du travail, alors que, jusque-là, elle avait mené une existence aisée avec les siens.

    Devenue journaliste chez le Berliner Zeitung et le Vossische Zeitung, elle sera très vite amenée à y raconter qui étaient les gens qu'elle rencontrait, parfois dans les cocktails, et qui comptaient parmi les membres les plus influents du Troisième Reich. Elle couvrira aussi par la suite le domaine politique en reine incontestée des potins de salons. Personnalité de tout premier plan de la société berlinoise, elle a longtemps été inattaquable, grâce à ses liens avec les diplomates étrangers dont FRANCOIS-PONCET notre ambassadeur auprès du Reich. Ce sera le cas jusqu'en 1934 et face à un antisémitisme croissant. Elle sera d'ailleurs contrainte de quitter l'Allemagne en septembre 1938, peu avant la Nuit de Cristal et d'émigrer aux Etats-Unis, ne revenant occasionnellement dans son pays qu'après la guerre. Elle décédera en 1972.

    Son opposition de féministe à Magda GOEBBELS qu'elle avait croisée en décembre 1932 pendant le bal de l'organisation des femmes allemandes de l'étranger est connue. Sans doute avait-elle une perception particulière de la façon dont se comportait en société la Frau Doktor Reichsminister avec cette attitude glacée propre à un personnage dénué de la moindre empathie. Ce que cette dernière démontrera, tant avec ses enfants dans le bunker qu'avec son père Richard FRIEDLANDER. Alors qu'elle avait pourtant livré une opinion bien plus favorable sur Emmy GOERING, la seconde épouse du bras droit d'Adolf HITLER. Plusieurs biographes dont Anja KLABUNDE reviennent sur les différends ayant opposé les deux femmes, notamment quand la journaliste évoquera en 1933 la passion de Magda pour le bouddhisme. Pour la célèbre chroniqueuse mondaine, l'épouse du docteur GOEBBELS n'arrivait pas à apprécier la vie luxueuse qui s'offrait à elle et empoisonnait l'existence de son mari par ses continuels caprices. Bella FROMM livrera même dans son Blood and Banquets des impressions sur une autre de ses victimes préférées, le dictateur nazi lui-même, estimant que c'était un être asexué ou impuissant qui trouvait une sublimation sexuelle à travers la cruauté. Quelqu'un capable de se sentir attiré par le charme d'une femme, tout en étant frustré de ne pouvoir y répondre normalement.  

    « Son père était à la villa des Liébard entre 1941 et 1945...16 juin 1933... L'amant de Magda Goebbels est assassiné à Tel-Aviv »
    Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :