• C'était dans la Sarthe d'avant...

    C'était dans la Sarthe d'avant...

    Beaucoup de ceux qui ont lu l'ouvrage de Guillaume FERRAND que nous venons de publier et cette Bouteille de goutte ont redécouvert une atmosphère qui était celle de beaucoup d'endroits que la guerre avait dévastés. Des endroits où il fallait en France comme ailleurs tout reconstruire après cinq longues années d'épreuves et où il régnait pourtant un formidable appétit de vie car il fallait vivre, vivre et oublier.

    Oublier ce qui avait divisé beaucoup d'êtres, les CHOLLET en ont vite été capables ! Déjà parce qu'autour d'Albert et d'Irène CHOLLET, grouillaient une douzaine d'enfants qui ne demandaient rien d'autre que de manger à leur faim en s'amusant parfois d'un rien. Il faut dire qu'en ces temps d'avant, on n'attendait pas d'avoir la dernière console à la mode ni le dernier portable pour exister et s'épanouir comme la plupart des gosses d'aujourd'hui. Trois ou quatre morceaux de bois dont on faisait des figurines et ce qui pouvait ressembler à une voiture... et le tour était joué !

    Dans l'univers de cette France traumatisée où beaucoup avaient perdu ceux qui leur étaient chers, Guillaume FERRAND a posé ses valises et, après avoir beaucoup sondé ceux qui l'avaient vécu, il a pu reconstituer cet univers et un univers où l'amitié et la solidarité avaient sans doute un peu plus de poids qu'aujourd'hui. C'est peut-être ce qui explique que dans les yeux des CHOLLET, ce couple d'agriculteurs sarthois, peu importaient les différences et le fait que l'on ait pu encore se battre quelques années plus tôt avant d'avoir finalement découvert ce qui pouvait rapprocher les hommes. Ce qui a fini par rapprocher ces hommes et ces femmes qui n'aspiraient qu'à redécouvrir le goût d'un bonheur sans histoires, sera cette goutte que le vieux CHOLLET apprendra à son assistant agricole allemand à concevoir en échange de ce que ce dernier lui apprendra pour que sa ferme tire mieux profit d'un savoir-faire. Celui qui avait fait de lui un cultivateur et un éleveur émérite avant que la folie d'un homme n'embrase tout un peuple au nom de différences qui n'avaient de raison que dans l'esprit malade de cet Adolf HITLER ! Un formidable échange finira donc par trouver son utilité en rapprochant un couple d'agriculteurs français d'un prisonnier allemand ! Au nom de ce que la fraternité aurait dû permettre sans que le canon ne tonne et qu'il y ait autant de morts inutiles et que l'on s'échine à trouver des raisons de se battre plutôt que des raisons de s'apprécier ! Au point que les familles des CHOLLET et des OTTO tisseront un lien apprenant à mieux comprendre en se connaissant davantage, comme en témoigne la photo ci-dessous prise en 2014, au moment où ce récit était en gestation et où Guillaume FERRAND avait pu découvrir l'univers familial de ce prisonnier qui avait un temps oublié sa difficile condition de détenu en acceptant de mettre ses connaissances agricoles au service de ces agriculteurs dans le besoin.

    Découvrez vous aussi amis lecteurs cet ouvrage à l'appétit de vie évident ! Que vous apparteniez à l'association de la Sarthe et nos ancêtres ou à la communauté Fléchoise ou à d'autres endroits où il fallait réapprendre à vivre après cinq années de combats impitoyables !

    LA BOUTEILLE DE GOUTTE, Guillaume FERRAND, ISBN 978-2-918296-48-5

    C'était dans la Sarthe d'avant...

      

    « le regretté Fred Mella, l'enchanteur enchanté...Où vous adresser pour trouver La bouteille de goutte de Guillaume Ferrand... »
    Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :