• Est-ce que nous mangeons de la merde ? Oui, hélas et c'est démontré !

    Est-ce que nous mangeons de la merde ? Hélas, oui et c'est démontré !

    Un reportage sidérant que celui réalisé par l'équipe d'Elise LUCET pour le magazine Envoyé Spécial, loin de mettre l'eau à la bouche, même si on se doutait depuis quelque temps déjà que le consommateur était pris pour un animal de laboratoire et que seule comptait la réussite sonnante et trébuchante des grands groupes alimentaires qui nous préparent des préparations et des produits transformés souvent destinés à satisfaire nos papilles gustatives, mais qui présentent un réel danger, comme le montre le reportage ci-dessous !

    Patrick, le témoin de ce reportage a bien voulu se prêter à un test dont le résultat est éloquent. D'autant qu'il apparaît qu'un tiers des calories que nous absorbons proviennent d'aliments transformés. Depuis qu'il a cessé, pour plus de facilité selon lui, de jeter son dévolu sur des plats transformés où se côtoient pas moins d'une dizaine d'ingrédients et d'additifs de toute sorte, il a perdu en six semaines près d'une vingtaine de kilos ! Ce qui n'est guère étonnant dans la mesure où les grands groupes agroalimentaires privilégient de plus en plus leurs marges au détriment de la santé des consommateurs qu'ils servent. En faisant, par exemple, appel à un sirop de glucose-fructose que l'on retrouve dans certaines de leurs préparations et qui est un véritable poison pour nos pancréas. Vous le verrez du reste dans le reportage d'Envoyé Spécial, on est à peu près sûr d'avoir un jour eu dans l'assiette des préparations qui ressemblaient à du poulet, mais sans qu'il s'y trouve un seul morceau de poulet ! Les préparations de chez FLEURY-MICHON entrevues dans nos hypers et autres Centre Leclerc et vantées par une publicité où seraient censés se côtoyer riz et morceaux de poulet, auraient-elles donc été préparées sans poulet ? On peut légitimement se poser la question.

    Est-ce que nous mangeons de la merde ? Oui, hélas et c'est démontré !

    Le problème, et c'est même grave au plan de leurs conséquences sur notre santé, c'est que toutes ces manipulations culinaires fichent notre santé en l'air ! Le test auquel s'est soumis Patrick dans le reportage est plus que parlant ! A l'examen de toutes ces données, il y aurait donc peut-être à réfléchir davantage sur nos agissements et habitudes culinaires et à donner la priorité à davantage de fraîcheur alimentaire ! En laissant de côté nos micros-ondes et tout ce que les grands groupes alimentaires nous préparent de plus en plus présents dans les hypers et les supérettes où nous faisons nos courses !

    Dans un ouvrage du magnétiseur écolo Claude FISCHER que nous avions publié en 2014 (ci-contre), Fabuleuse énergie, ce dernier attirait déjà notre attention sur cette mal bouffe et le risque inhérent aux métaux lourds que certains aliments faisaient peser sur notre santé. Mais ici, avec ces aliments transformés, le dossier prend inévitablement encore un peu plus d'épaisseur.

     

    « Nous aurons une pensée pour lui, le maquisard16 Juillet 1942... Le souvenir est toujours aussi insupportable ! »
    Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :