• Gérard Sabbat : il avait participé à la promotion de nos premiers ouvrages

    Gérard Sabbat : il avait participé à la promotion de nos premiers ouvragesSans vouloir pasticher le regretté COLUCHE sur les excédents vinicoles, il faut bien reconnaître qu'avec lui, Gérard... le rire était obligatoire ! Que de mimiques suggestives, que de facéties... le public en a longtemps redemandé. Cette photo de LIFE prise lors de la tournée américaine des COMPAGNONS DE LA CHANSON aux Etats-Unis en 1952 est là pour le démontrer. Il y aurait beaucoup de choses à dire sur cette prestation de comique troupier. Elle se trouvera confortée en 1956 au moment du départ vers d'autres cieux de Jean ALBERT dit le "P'tit rouquin" car il importait que le groupe trouve un nouveau boute-en-train.
    Il suffit d'évoquer ce talent de comique de Gérard pour le voir interpréter aux côtés de ses amis Perrine était servante avec ses grimaces irrésistibles, les Jumelles de marine ou la Costa Brava avec son tuba. Haut de cinq pieds six pouces, s’il est arrivé dans le groupe du Chef Louis LIEBARD quasiment en culottes courtes en 1945, c’est parce qu’il entendait de la fenêtre de l’appartement familial le bruit des répétitions à la Villa du Point du Jour. Il n’en fallait pas plus pour que Gérard SABBAT, Lyonnais d’origine, né le 26 septembre 1926, ait eu envie d’aller voir ce qui se passait chez les COMPAGNONS DE LA MUSIQUE, au 10 du chemin de Champvert ! Alors qu’en passionné de théâtre, il se destinait à la prêtrise au terme de deux années de séminaire ! Allez savoir pourquoi ! Celui qui deviendra quelques années plus tard avec ses airs de comique troupier averti l’amuseur attitré des COMPAGNONS DE LA CHANSON avec ses grimaces et ses bons mots sera d’abord versé dans une seconde équipe LIEBARD avec la future Madame LANCELOT, Mireille COUTELEN qui vient de nous quitter à son tour. Mais, en février 1946, lorsqu’il s’agira de franchir le pas, il n’aura pas besoin de réfléchir très longtemps avant de rejoindre les autres frondeurs ! Ce qui lui sera du reste reproché par LIEBARD qui s’appuiera sur le fait que Gérard n’avait pas la majorité au moment de l’opération et qu’il s’agissait donc… de détournement de mineur ! Un épisode qui vaudra un échange de correspondance entre Louis LIEBARD et le père de Gérard, l'un se plaignant à l'autre, du fait que Gérard soit trop facilement... influençable !

    Boute-en-train, on le revoit encore répondre avec malice à Guy LUX dans un célèbre numéro de l'émission SI CA VOUS CHANTE et se voir promettre une paire de bretelles par le maître de cérémonie alors qu'il ne reconnaissait aucune introduction musicale des titres des Compagnons interprétés par le Grand Orchestre de Raymond LEFEVRE.
    Pourtant, ce comique de haut-vol, passionné de chevaux et trésorier de l'ensemble, savait être sérieux à ses heures et même touchant à l'extrême. Il suffit pour s'en convaincre de lire un extrait de sa lettre à Hubert LANCELOT écrite juste après la séparation des Compagnons et extraite du Nous les Compagnons de la Chanson du même Hubert : « Mes Compagnons, vous me manquez, et je vous écris car en ce moment j'ai besoin de vous. Je ne veux pas de réponse, mais j'ai besoin de vous moralement, de votre présence invisible, des fils qui se sont tissés entre nous malgré les heurts ou les désaccords, bien dérisoires aujourd'hui. Ce que je viens chercher auprès de vous, c'est cette chose impalpable qui nous a unis tous, depuis quarante ans. Et je ressens mieux maintenant cette richesse qui a été la nôtre et que nous avons gagnée au fil des ans sans nous en apercevoir... »
    Uniquement remplacé durant son service militaire par Mario HIRLE, on peut dire que notre Gérard aura fait partie du groupe de ses origines en février 1946 à la fin, en février 1985 ! En tout cas, ce qui est sûr, c'est que Gérard qui vient de se marier avec Mireille qui lui a donné une petite Marie, est resté l'une des figures préférées des admirateurs des COMPAGNONS DE LA CHANSON ! L'accueil que les Lyonnais (photo ci-dessous) et les Crangevriens lui ont réservé lors de ses apparitions à nos dédicaces fin 2007 et fin 2008 le prouvent !
    Dommage que ses apparitions trop comptées en qualité d'acteur au début des années quatre-vingt dix n'aient pas trouvé plus de succès car l'homme aurait pu envisager une deuxième carrière ! Gérard est hélas décédé en février 2013, juste quelques semaines avant Jean-Louis JAUBERT. Il n'avait pas ménagé sa peine (photos ci-dessous) pour nous aider à lancer nos toutes premières publications en participant notamment à nos deux premières dédicaces.


     

    « Visitez Certitudes, notre nouveau site d'actualités historiques et autres !94 ans et toujours bon pied, bon oeil notre maquisard ! »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :