• La svastika, cette croix de feu et de sang

    La svastika, cette croix de feu et de sangBien que les choses soient encore floues, les derniers travaux d'un certain nombre de spécialistes aident aujourd'hui à mieux comprendre ce qu'aura été le cheminement nazi à l'aube des années vingt et comment le monde a pu se retrouver confronté à un tel cauchemar. Par la faute d'une poignée d'êtres dérangés !

    C'est la résurgence d'un symbole ancien, le svastika, qui serait, sans conteste, à l'origine dès le 20 mai 1920, de la création de cette nouvelle croyance en laquelle étaient sensibles Adolf HITLER et les édiles responsables de la société de Thule. Une société profondément attachée à une race pure et à l'idée qu'une ancienne civilisation, bâtie autour d'une foi nordique, avait vécu quelques millénaires auparavant, avant qu'un déclin de l'autorité ne l'amène à aller vers une sorte de reniement de ce qu'elle était. Or, cette civilisation d'Aryens était fidèle à un rite qui ne se satisfaisait pas de la moindre dégénérescence et qu'il importait de rétablir sans attendre. Du moins selon la société de Thule qui s'était spécialisée dans quantité de recherches ésotériques. En commençant, pour elle, par éradiquer tout ce qui aurait pu corrompre cette civilisation avant qu'elle disparaisse : mauvais métissages, abandon de principes sacrés et d'un culte de la volonté, etc... En cette année 1920, il ne leur manquait qu'un homme susceptible de mettre en oeuvre un tel programme, leur programme. Or, cet homme qu'ils pensent avoir trouvé, sera un certain Adolf HITLER, un homme déjà pénétré quant à lui, de l'idée qu'il a été désigné par la Destinée pour être le nouveau Messie qu'attendait l'Allemagne. L'homme dispose en outre déjà d'un certain nombre d'apôtres et de fidèles déjà prêts à le suivre, dont les travers sont évidents. Pour le plus grand malheur d'un monde que les nazis domineront une douzaine d'années, ils seront supérieurs en nombre aux douze apôtres qui avaient entouré le Christ lors de l'avènement du Christianisme.

    C'est cette dévotion à ce nouvel emblème qu'était devenue le svastika, dont il est question dans l'extrait vidéo ci-dessous. Au travers de rassemblements dont on dira qu'ils étaient semblables à des messes célébrées avec ferveur dans une cathédrale gothique.

    « Cette CIPAV qui assassine ses cotisants... par Louis PetriacEntre cauchemar et révolte, elle s'épanche d'un vécu douloureux »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :