• Les protestations du docteur Gilles Besnainou...

    Les protestations du docteur Gilles Besnainou...

    C'est un véritable cri du coeur que vient de pousser voici quelques jours déjà le docteur Gilles BESNAINOU, un chirurgien ORL, sur Résistance Républicaine et quelques autres médias et dont, curieusement, le tweet d'annonce publié sur Twitter a aussitôt été effacé. Comme s'il n'était pas question de permettre un échange sur les réseaux sociaux à propos de ce que ce médecin vient de dire !

    Mais que dit-il justement dans cet enregistrement ? Que MACRON, VERAN et leur pseudo « conseil scientifique » avaient refusé de lever le petit doigt, perdant du temps pour faire de pseudos essais randomisés, avec des placebos, ce qui a entraîné des morts pour rien. Que les médecins étaient paumés il y a encore un mois et que c'était horrible, mais que maintenant ils avaient pris la décision de s'en tenir à ce qu'ils connaissaient et que cela changeait beaucoup de choses ! C'est vrai, reconnaît-il en préambule, on nous a embourbés pendant un mois en nous demandant de ne pas traiter ceux qui faisaient appel à nous les médecins généralistes et on les laissait partir en réanimation sans rien pouvoir faire. Et heureusement, maintenant qu'on connait un peu mieux cette pathologie dont les Chinois ne nous avaient rien dit, et que les médecins de ville ont repris leurs habitudes, il y a des résultats. Des résultats qui sont obtenus avec des antibiotiques... Car on a un arsenal d’antibiotiques ! Aussi, n’hésitez pas à prendre de l’azithromycine ! Et reprenez courage, on arrive au bout !

    Un appel qui risque de changer beaucoup de choses et que nous ne pouvions que diffuser ici !

    « En préparation un nouvel ouvrage de Claude Fischer...Plus jeune Jean Rodon attendait pour témoigner... »
    Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :