• Magda Goebbels... Fallait-il travailler à un nouveau portrait ? Assurément !

    1930... Le dilemme de la future Magda Goebbels !

    Notre auteur Louis PETRIAC en est le premier persuadé, le mythe a la dent dure ! Même lorsqu'il préserve des personnages qui se sont pourtant livrés à des actes barbares qui feraient aujourd'hui la une de la plupart des médias ! Ce qui est le cas de la Reichsminister Doktor Magda GOEBBELS qui avait déjà en projet depuis de longs mois cet assassinat auquel elle s'est livrée le 1er mai 1945, empoisonnant ses six enfants. Certes, cette "mère idéale" du Troisième Reich bénéficie d'un soutien de poids, celui de la propagande nazie sur laquelle on s'appuie encore aujourd'hui pour évoquer cette meurtrière qui aurait tué ses enfants pour leur éviter de vivre dans un monde privé de national-socialisme. Un motif qui est d'autant plus faux qu'en 1938 à un moment où le Reich de son Führer n'avait jamais été aussi puissant, elle avait déjà eu des projets meurtriers en tête parce qu'elle avait appris la liaison de son maniaco-dépressif d'époux Joseph avec une actrice tchèque du nom de Lida.

    L'extrait vidéo ci-dessus tiré d'un film devenu célèbre : La chute rappelle quel avait été le geste meurtrier de cette soi-disant mère idéale. Juste avant que les Russes ne donnent le dernier assaut à un bunker où "Le fiancé de l'Allemagne" venait de mettre fin à ses jours en compagnie de celle qui était devenue sa femme : Eva BRAUN. Jamais les recherches menées après l'étude de documents retrouvés n'auront été aussi nombreuses, ce qui tend aussi à démontrer que le mythe fabriqué autour de cette Magda ne contente plus certains des historiens qui ont eu à enquêter sur le personnage et qui ont accepté de sortir de la propagande nazie pour admettre que cette Magda avait un bien curieux comportement.

    Magda Goebbels... Fallait-il travailler à un nouveau portrait ?Apparaissant parfois d'un extrait de film à un autre comme une parfaite godiche et donnant souvent l'impression d'être plutôt une femme soumise, cette Magda-là avait pourtant de la suite dans les idées. L'historien et le journaliste allemand Guido KNOPP (ci-contre) qui a effectué une quantité de reportages pour la chaîne ZDF en est lui aussi convaincu, tout dans ce bunker avait été soigneusement prévu pour que les deux époux GOEBBELS passent pour des victimes ! Certes, victimes de leur idéal nazi ils l'étaient assurément, peu disposés à se livrer aux Russes et cette horrible femme un peu plus encore que son époux propagandiste puisqu'on dit que c'est elle qui aura tué ses six enfants. Mais ce qu'il y a de plus horrible dans cette histoire, c'est que personne ne soit intervenu pour l'empêcher de commettre un tel geste ! Pas même son premier époux Günther QUANDT venu lui rendre visite dans ce bunker et qui lui avait proposé de lui confier ses enfants pour qu'il les emmène en Suisse !

    Soucieux d'être mieux considéré par une femme dont le profil ressemble étrangement à celui d'une perverse narcissique, Joseph GOEBBELS en propagandiste émérite a selon toute vraisemblance imaginé faire de ses enfants six petits héros pour la postérité. Le besoin de les revêtir de tenues d'un blanc immaculé en attachant aux cheveux des fillettes de jolis rubans blancs, comme si on avait voulu en faire les symboles d'une innocence puérile montre aussi un véritable souci de construction, celui d'un scénario diabolique. Un scénario qui fait suite à de nombreuses autres opérations de scénographie que le couple GOEBBELS avait déjà mises en scène n'hésitant pas à faire appel à l'innocence de leurs enfants, et profitant scandaleusement de leur crédulité. Afin que l'on fasse au passage de cette Magda la mère idéale qu'elle était censée camper.

    Le film d'Antoine Vitkine diffusé en novembre 2017 sur France 2 et consacré à ce monstre qu'était Magda GOEBBELS a montré une image appartenant déjà au passé. Pourtant les impressions d'observateurs avisés montre que l'histoire est enfin prête à accepter d'autres vérités. Même choquantes quant à ces enfants sacrifiés par une mère loin d'être idéale !

    MAGDA, LA CHIENNE DU TROISIEME REICH, Louis PETRIAC, 978-2-918296-43-0

    « Nous avons perdu notre bonne du curé ! Adieu Annie !Les aveux tardifs de Wilhelm Otto... »
    Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :