• Marc Herrand... le Compagnon inoubliable

     


     LES COMPAGNONS DE LA CHANSON par Francis-Albert

     

    C'était l'un des titres dont il avait fait une merveille ! Beaucoup d'entre nous, qui n'avaient pas connu, sont sans doute passés à côté. Ce Prisonnier de la tour (extrait ci-dessus) dû à Francis BLANCHE et à CALVI, sorti en juin 1948 au retour d'une première tournée aux Etats-Unis est, avec Les trois cloches et quelques autres réussites à mettre au crédit d'un homme avec lequel l'auteur déjeunait ce mardi à Strasbourg. Marc HERRAND est, à 89 ans, toujours aussi disert lorsqu'il s'agit d'évoquer ces années Compagnons, les premières qui l'auront vu révéler son talent. Et quel talent !

          9782918296294jpgDans l'ouvrage qui va sortir* et qui revient sur ce parcours d'artiste exceptionnel, Marc se livre. Enfin, pourrions-nous dire ! Il avait encore tellement de choses à dire à ceux qui ont eu l'immense privilège de rencontrer ce homme, musicien dans l'âme, qui savait peindre avec les voix. Si son premier ouvrage, écrit à quatre mains avec notre Yvette de coeur et publié en 2005, avait surtout raconté une fantastique odyssée au Japon, beaucoup de points n'avaient pas été évoqués. L'enfance de Marc, et les affres auxquels il a été confronté quand, en 1951, il s'est agi de choisir entre rester COMPAGNON DE LA CHANSON et devenir l'arrangeur chef d'orchestre de son épouse. Sans oublier ses premiers émois musicaux aux côtés d'un père inflexible, qui ont valu à Marc de découvrir la musique et le chant choral. Avec une quantité de documents inédits publiés, l'auteur a voulu réaliser un portrait aussi complet que celui consacré l'automne dernier à Guy BOURGUIGNON, l'une des autres figures marquantes des premières années des Compagnons.

    Nous vous recommandonc, bien entendu, si cela n'est pas déjà fait, de retenir cet ouvrage à l'aide du lien qui suit un ouvrage conçu en petit nombre, d'environ 210 pages, abondamment illustré, que l'on peut d'ores et déjà réserver    

    * Marc HERRAND, un inoubliable grand Monsieur de la Chanson française, Louis PETRIAC 

    « 8 mai 1945... Une date que l'on ne peut oublier !Vous voulez vous faire publier... quelques recommandations »
    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :