• Notre amie, la CIPAV

    logo_format_jpeg.jpg Dans l'un de nos derniers articles, nous évoquions "une caisse de retraite dans l'oeil du cyclone". Sans qu'il y ait de rapport avec les temps très venteux que nous subissons, ce seraient l'absence de principes déontologiques et une gestion défaillante qui auraient attiré dernièrement l'attention de la Cour des Comptes, et non un simple caprice de la météo. Dans un rapport dont parle de plus en plus la presse, la Cour préconise même la nomination d'un administrateur provisoire.

    Un article publié récemment dans LES ECHOS revient sur cette affaire qui illustre ô combien les difficultés qui sont celles de bien des adhérents de la CIPAV pour obtenir aujourd'hui de cette caisse le traitement irréprochable qu'ils seraient en droit d'attendre d'un tel organisme. Qu'ils soient cotisants ou pensionnés, sans pour autant obtenir que ce qui leur échoit leur soit attribué au moment de leur cessation d'activité. Ce qui n'est plus le cas depuis quelque temps déjà tant les abus de toute sorte sont légion, concernant même la gestion des actifs collectés et pas seulement leur répartition. Au point que l'on pourrait se demander si cette caisse de retraite appartenant au groupe BERRI fait vraiment l'objet de toutes les attentions et s'il faudra attendre que des faits encore plus graves surviennent pour qu'enfin on se décide en haut lieu à intervenir pour y mettre bon ordre. Surtout au moment où la retraite est devenue l'un des dossiers les plus chauds de la législature.  

    « L'hommage à Fred Mella et aux Compagnons...Négations, le polar noir !... »
    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :