• Parvenir à convaincre grâce à une communication par l'émotion...

    Editeur des Compagnons

     

    image_couverture_j_prast_copie.jpgC'est fin 2006 que je me suis rendu compte que le concept d'écrivain public auquel je venais de consacrer plus de quinze années de travail et d'efforts avait vécu. Malgré la croissance continue d'un nombre appréciable d'illettrés et de personnes de moins en moins capables de maîtriser un écrit ! Et puisque j'avais choisi de mettre un terme à une expérience devenue de plus en plus difficile à soutenir, je me devais aussi de dire pourquoi j'avais fait ce choix. Un ouvrage consacré à cette résolution (ci-contre) m'y a aidé dont on n'a pas assez parlé : Au-delà de la passion* avec un titre qui résume, à lui seul, le thème. Comment d'ailleurs, sans passion, aurais-je pu rester vivant après quinze années de difficultés passées à faire front à tout un lot de vacheries diverses ? Dont celle d'une caisse de retraite qui est aujourd'hui enfin montrée du doigt ? Une caisse de retraite que je dénonce dans un dernier ouvrage consacré à une chasse aux pigeons ? Après m'être battu comme je m'étais battu et avoir autant résisté, il était normal que je finisse par me convaincre qu'il existait d'autres pistes que celles que j'avais empruntées quinze ans durant et que je devais, sans attendre davantage, me mettre en quête d'idées nouvelles. Et chacun le sait, il suffit souvent de vouloir très fort quelque chose pour trouver l'énergie et les moyens dont on a besoin.

    Il est vrai que depuis quelque temps déjà, après avoir jeté les bases d'un concept éditorial de proximité : DECAL'AGE PRODUCTIONS EDITIONS. je m'étais ouvert à d'autres travaux que ceux dévolus d'ordinaire à un écrivain public. En rédigeant par exemple des biographies ou des parcours de vie, ou en aidant certaines personnes à dépasser des traumatismes en faisant appel à une sorte d'écriture médicament. J'en étais convaincu, La communication par l'émotion que je proposai avait, indiscutablement, un rôle à jouer à l'époque d'une recrudescence de la perversion narcissique, une saloperie qui avait failli me pousser à capituler. Définitivement, quelques mois plus tôt. Aussi, quand s'est présentée l'opportunité d'ajouter une palette supplémentaire à mes prestations, l'ai-je saisie.

    Et c'est ainsi que, assez vite, aux côtés d'un premier ouvrage grand public consacré aux COMPAGNONS DE LA CHANSON, d'autres réalisations tout aussi suceptibles de s'écouler ont été entreprises. Malgré, devrais-je dire, le peu de crédit que les médias locaux accordaient à un ancien écrivain public qui ne devait avoir de réussite que celle d'avoir échappé à la rue après quinze années de lutte. Ah, le scoop, le scoop !... Fallait-il vraiment croire à sa bonne étoile et avoir autant d'énergie que celle que j'ai pour avoir, à la fin de cette année 2006, lancé et proposé ce que je proposais à presque soixante ans. Je dois dire que le site de la communication par l'émotion m'y a aidé, ainsi que les séances dédicace que j'ai su organiser pour compenser ce mépris regrettable de certains médias. Mais peut-on en vouloir à des gens dont on sait aujourd'hui qu'ils ne sont sensibles qu'aux scandales susceptibles d'évoquer le comportement de certains de nos responsables ou leurs parties fines !

    Ce qui continue de me porter aujourd'hui à 68 ans alors que d'autres s'ennuient dans ce qu'ils font en comptant les heures et en s'aidant de temps à autre d'un Lexomil ou d'un peu de daube, voir d'un verre ou deux ? Sans aucun doute la conviction de parvenir un jour à convaincre les plus sceptiques de mes détracteurs que j'aie quelque chose à leur apporter et que je peux les aider. Et ça, vous voulez que je vous dise, ça n'a pas de prix !

    Louis PETRIAC

     

    * Au-delà de la passion, ISBN n° 978-2-952411-7-21 

    « Et votre propre ouvrage... y avez-vous déjà pensé ?Un très beau texte de Jean Broussolle »
    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :