• Quand un magnétiseur parle de la COVID-19...

    Quand un magnétiseur parle de la COVID-19...

    Le magnétiseur Claude FISCHER en parle dans l'ouvrage qu'il publie actuellement, la COVID-19 fait aujourd’hui partie des constituants qui, malheureusement, nous entourent et que, selon une chercheuse de Sanary-sur-Mer, Corinne DEWOLF, le taux vibratoire de ce virus ressort à 170 000 unités Bovis. Un taux vibratoire qui est donc supérieur à celui de la grippe saisonnière évalué à 70 000 unités Bovis.

    On mesure donc d’autant mieux à l’appui de toutes ces données ce à quoi sont soumis les soignants qui ont la difficile mission de soigner ceux qui ont été infectés par le virus. D’après les données que cette chercheuse a bien voulu communiquer par l’intermédiaire d’une page Facebook consacrée à ses travaux, les infirmières qui commencent à soigner des personnes atteintes du Coronavirus affichent souvent des taux vibratoires voisins de 230 000 unités Bovis. Seulement, la fatigue liée à un manque de sommeil ainsi que le stress ont des conséquences puisqu’il est admis que leur taux vibratoire puisse redescendre à 100 000 unités Bovis et qu’elles peuvent alors devenir des personnes à risque. Et puis, on le devine, la peur est énergétivore, consommant énormément d’énergie. C’est ce qui doit nous inciter à mieux maîtriser ce que nous ressentons parfois de négatif, en craignant à l’avance une rencontre ou d’être confronté à une situation difficile. C’est lorsque cette peur que nous ressentons quelquefois s’éternise, que notre système immunitaire devient vulnérable aux maladies. D’ailleurs, nos aînés n’avaient-ils pas coutume de dire que « la peur n’évite pas le danger » ? La chercheuse qu’est Corinne DEWOLF a également révélé par une étude très bien faite que les enfants vibraient aux alentours de 250 000 unités Bovis, et donc plus haut que les adultes. Ce qui explique qu’ils puissent être moins sujets que ces derniers aux risques de contamination, sauf lorsqu’ils souffrent de pathologies ou qu’ils sont en convalescence. Ce qui ne veut pas dire que si le virus n’a aucune influence sur eux, ils ne le transmettront pas autour d’eux. Ce seraient les personnes âgées, et ce n’est pas une surprise, qui seraient les plus enclins à être des personnes à risque avec un taux vibratoire de 90 000 unités Bovis et surtout les cancéreux avec un taux vibratoire très bas de l’ordre de 20 000 unités Bovis.

    Cela vous intéresse ? Alors, un conseil : procurez-vous le dernier ouvrage de Claude FISCHER ! Vous ne le regretterez pas, tant l'homme avait de choses à dire à propos de ce poison qui perturbe notre existence depuis maintenant quasiment cinq mois ! Nous l'évoquions hier soir, les premiers lecteurs ont aimé ! Vous noterez que cet ouvrage est actuellement proposé à 21,60 € port compris, si du moins vous demeurez en France. Et si vous souhaitez hâter l'expédition chez vous les services de LA POSTE n'ayant pas complètement retrouvé leur rythme d'avant virus, privilégiez le règlement par virement bancaire !

    SURPRENANTE ENERGIE, Claude FISCHER, ISBN n° 978-2-918296-5-15

     

    « Bon accueil des premiers lecteurs de Surprenante énergie !Connaissez-vous le vrai Serge Gainsbourg ? »
    Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :