• Roger Whittaker et son monde merveilleux...

    Roger WhittakerVoici encore un artiste dont on entend plus parler et qui vit toujours. A réentendre juste histoire de nous aérer un peu l'esprit ! Roger WHITTAKER reste l'interprète de l'une des plus belles mélodies qui continuera à trotter en nous : Mon Pays Bleu ! Un air que vient de reprendre la Québécoise Natasha SAINT-PIER. Un homme dont on se plaît surtout à se rappeler quels étaient les talents de siffleur, grâce à Mexican Whistler, longtemps en tête de tous les hit-parade de la fin des années soixante.

    C'est d'un père et d'un grand-père musiciens que Roger WHITTAKER tient sans doute son talent. Même s'il lui a fallu attendre la trentaine et quelques années avant de pouvoir vivre de la chanson. C'est effectivement en 1968, que Roger WHITTAKER, après avoir changé de label s'est révélé mondialement. A l'automne 1969, Durham Town (The Leavin') va devenir son premier Top 20 en Grande-Bretagne. Au printemps 1970, RCA Victor Records publie New World in The Morning aux États-Unis, un disque qui s'inscrira parmi le Top 20 des chansons d'ambiance.

    Entre 1970 et 1980 ses nombreux succès lui vaudront d'être davantage connu en France et au Québec avec des tubes comme : Mon pays bleu, Le Mistral, À nos amours, Une rose pour Isabelle, Un éléphant sur mon balcon, Après la guerre, sans oublier une version de ce tube de Louis ARMSTRONG : Un monde merveilleux. En décembre 1968, il passera à l'Olympia à Paris, en première partie de Sylvie VARTAN. Bien qu'il ait écrit la quasi-totalité de ses chansons en anglais, il trouvera avec Pierre COUR un précieux traducteur pour les versions en français.

    En 1971, WHITTAKER enregistra The Last Farewell, incontestablement son plus grand succès puisqu'il vendra plus de 11 millions de disques dans le monde. Après les années 1970 et 1980, son succès gagnera l'Allemagne. Ne parlant pas l'allemand, il chantera phonétiquement. De même qu'au Danemark. Au début des années 1970, il apparaîtra une dizaine de fois dans l'émission britannique Top of The Pops.

     

    « Magda Goebbels... Le dossier de presseGilbert Bécaud, l'autre oublié inoubliable ! »
    Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :