• Savoir faire parler son animal domestique après l'avoir observé...

    Savoir faire parler son animal domestique après l'avoir observé...

    Savoir faire parler son animal domestique...

    Faire "parler" les animaux revient à les comprendre, et à être dans un cœur à cœur permanent avec eux, ce que l’auteur Jean-Loup d'HONDT, le Petit Frère de la Minette semble avoir réussi. Telle est du moins l'opinion d'une lectrice à laquelle nous avons proposé de découvrir celle qui fut longtemps sa complice et de nous donner son sentiment au terme de sa lecture.

    Les chats, dit-elle, sont des farceurs et une simple boulette de papier suffit à leur bonheur. Ils sont également méditatifs et contemplatifs, sachant être aussi silencieux que vifs. Bien que souvent indépendants, ils ont néanmoins autant besoin d’amour que n’importe quel autre animal.

    La Minette semblait s’ennuyer à Paris, ce qui peut expliquer qu’elle se soit parfois rendue un peu insupportable, une façon bien à elle de dire qu'à Paris, elle n’était pas trop heureuse. Au fil de sa découverte, il n’est pas bien difficile de comprendre qu’elle se plaisait mieux en Dordogne qu’à Paris. C’était une petite coquine qui avait très bien compris à quel point elle était aimée et qui, avec raison, en profitait. Elle avait même un peu tendance à commander ses maîtres et surtout son Petit Frère ! D’ailleurs ne dit-on pas que nos animaux de compagnie nous choisissent, et non l’inverse, les chats allant à l’instinct vers ceux qui les aiment. Au contact des humains, les animaux de compagnie inventent leurs propres codes, leurs propres habitudes. Ils les font cohabiter avec les nôtres, mais en "aménageant" leurs propres moments. Parlant des animaux domestiques, cette chatte en vient à un moment à se demander si ce ne sont pas nous, les humains, qui sommes les domestiques de nos animaux de compagnie. Une question pertinente à laquelle ceux qui aiment les bêtes répondront que c'est un bonheur de faire plaisir à ces petits complices de l’existence.

    Vous le verrez, La Minette, une adorable boule de poils, se rapprochait de sa maîtresse quand elle se sentait en danger. Ce qui démontre que les animaux ont eux aussi besoin d’être rassurés quand ils ont peur, apaisés quand ils sont angoissés et soutenus quand ils sont malades. Un câlin, une caresse, un mot doux leur redonnent espoir et les apaisent. Cette chatte a eu une vie heureuse et choyée, ce que bon nombre de ses congénères n’auront jamais, malheureusement... A l’heure où l’on parle du bien être animal, il est primordial de dire et de répéter qu’un animal n’est pas un jouet, qu’il faut en prendre soin et s’en occuper, l’aimer et le choyer tout en lui laissant une liberté de vivre. C’est amusant de se rendre compte que les animaux savent où ils sont et qu’ils reconnaissent les lieux assez longtemps à l’avance. Les animaux qui sont aimés et qui aiment en retour sont les princes des maisons et des endroits où ils vivent. Mais un félin, quel qu’il soit, reste un animal sauvage même avec ceux qu'il aimera, ce qui se vérifie et qui n’est pas suffisamment pris en compte. En observant nos animaux, on se rend compte qu’ils comprennent et savent beaucoup de choses, appréciant de nous entendre leur dire qu’on les aime, ce qu’ils comprennent très bien.

    En lisant cet hommage, on découvrira peut-être qu’au plan gaspillage alimentaire, ce sont les "humains" qui en sont les champions. C’est un très beau livre, prenant, qu’on ne peut pas lâcher et qui nous apporte beaucoup. Un document nécessaire à faire lire d’urgence à tous ceux qui se fichent pas mal des animaux, qui ne les respectent pas... à tous ceux qui pensent que les animaux n'ont pas de cœur ni d'âme, alors qu'ils en ont toujours beaucoup plus que ceux qui leur font du mal. Il serait souhaitable qu’il puisse bousculer les préjugés de certains bien-pensants, en leur apprenant combien ces amours de petits animaux familiers peuvent nous aider, nous comprendre, nous soutenir et parfois même nous sauver. Au point que quand ils nous quittent, disparaissant de nos existences, c’est une véritable catastrophe !

    LA MINETTE, le chaton abandonné de Savignac, Jean-L. d'HONDT, 978-2-918296-49-2

     

    « 10 novembre 1989 : Berlin se réveillait sans son mur !Fred Mella, la voix d'or des Compagnons, est décédé »
    Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :