• Sommes-nous en train de perdre nos libertés ? (humeur)

    Sommes-nous en train de perdre nos libertés ? (humeur)

    C'est la question que beaucoup commencent à se poser, un peu plus encore depuis le vote hier au soir de cette Loi Avia et d'un texte réduisant notre liberté d'expression en délégant à des plateformes étrangères le pouvoir de censurer ce qui sera jugé contraire aux bonnes moeurs et assimilé à des propos haineux. Ce qui ne manque pas de sel car en mai 2017 on nous avait recommandé de faire barrage au Front National pour échapper, nous avait-on dit à l'époque, à ce qui est finalement en train de nous tomber dessus aujourd'hui. C'est d'autant plus grave que cette liberté d'expression et celle de manifester, nos aînés l'avaient acquise, parfois même au péril de leur vie en s'opposant dès septembre 1939 au nazisme. Et on sait combien il aura fallu de sacrifices avant qu'ils y parviennent. On sait aussi comment on en était arrivé là. Car pour qu'un peuple entier ait pu être floué comme l'a été le peuple allemand par le manipulateur émérite qu'était Adolf HITLER, c'est que rien n'avait été laissé au hasard à partir de février 1933 et que l'on s'était donné tous les moyens de tromper les gens en faisant en sorte qu'ils tombent dans le panneau. Quatre-vingt quatre ans plus tard, de l'émergence de cette dictature et de ce qu'elle aura produit, on a rien retenu et ce qui se passe actuellement le démontre ô combien puisque même des parlementaires qui se disaient progressistes ont voté cette loi liberticide !

    Vous me direz qu'à défaut de pouvoir manifester notre mauvaise humeur sur les réseaux sociaux ou d'écrire un article comme je suis en train de le faire aujourd'hui, il y aura toujours la possibilité de consacrer un ouvrage à la curieuse évolution de notre société. A moins qu'une autre Laetitia AVIA décide comme Joseph GOEBBELS l'avait fait en mai 1933, d'ordonner des autodafés d'ouvrages qui auront été jugés dérangeants par le pouvoir en place. Nous n'avons déjà plus le droit de manifester et le fait d'avoir choisi d'équiper en priorité notre police d'Etat de LBD ou de drones en sacrifiant des besoins hospitaliers criants montre que rien ne sera toléré et que ceux qui ont pris le pouvoir en mai 2017 à l'issue d'un véritable putsch ne le lâcheront pas. Ils viennent d'ailleurs de le démontrer en sacrifiant outrageusement durant une crise sanitaire des milliers de gens parmi lesquels figurent même des médecins et des infirmières qui auront accepté de donner leur vie pour que vivent ceux qu'ils soignaient. Et je ne parlerai pas de tous les autres, souvent anonymes, caissières, femmes de ménage ou aides-soignantes ou que sais-je encore qui seront morts parce qu'un Etat irresponsable n'avait pas pris toutes les mesures nécessaires pour les protéger.

    Aujourd'hui, il convient donc de réfléchir et de faire comme avait fait l'illustre Charles de GAULLE en juin 1940 en faisant appel au bon sens des Français pour qu'ils mettent un terme à ce qui n'aura que trop duré ! L'extrait du média de l'écrivain et journaliste Denis ROBERT que je vous invite à regarder le démontre. Faites-le parce que nous sommes en danger !

    Louis PETRIAC 

    « Covid-19... Un magnétiseur se pose d'autres questions !Le dur combat de Louis Petriac »
    Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :