• Un Ca se discute mémorable pour Decal'Age Productions éditions...

    Un Ca se discute mémorable sur France 2...

    Le 17 décembre 1997 était diffusé sur France 2 à 22 heures 35 un Ca se discute animé par Jean-Luc DELARUE et consacré à l'illettrisme, avec un thème très bien choisi : "Apprendre à lire et à écrire à tout âge" auquel participait l'écrivain et académicien, le regretté Jean d'ORMESSON. Une émission qui reste un grand moment pour nous à un moment où, avec quelques-uns de nos auteurs autoédités de l'époque, nous n'avions pas encore pris la décision de publier et de devenir éditeur. C'est pourtant lors de la sortie de cette émission qu'est né le concept DECAL'AGE PRODUCTIONS créé définitivement en 2006 et que je me suis interrogé sur l'opportunité de donner, ou pas, une suite à un projet d'écrivain public menacé dès le départ par une caisse de retraite, la CIPAV ! Parce qu'il fallait impérativement trouver d'autres débouchés susceptibles de compléter les ressources provenant d'une aide rédactionnelle sous-rémunérée et de pouvoir "éteindre" le racket opéré par ladite caisse !

    Une période sur laquelle je reviens dans un pamphlet SUS AUX VOLATILES, LA CHASSE AUX PIGEONS EST OUVERTE surtout axé sur ce conflit qui m'a opposé et m'oppose encore à la CIPAV, une caisse de retraite à l'origine de quelques drames chez les libéraux et les auto-entrepreneurs, et que la Cour des Comptes a déjà épinglé à deux reprises. Cette même CIPAV qui vient de perdre un procès vital pour elle, celui qui l'opposait à l'un de ses cotisants auto-entrepreneurs. Pour quelle raison, les pouvoirs publics ont-ils attendu aussi longtemps pour intervenir et faire cesser des abus et des comportements de fonctionnaires zélés qui devraient avoir honte de ce qu'ils sont parvenus à imposer ? On pourrait se le demander. A plus forte raison au sein d'un pays où, malgré la présence de plus de quatre millions de demandeurs d'emploi, on s'obstine à démolir les créateurs qui n'appartiennent pas aux élites. Plus grave encore, François CLOUET, directeur adjoint de la CIPAV depuis 2015, vient de recevoir une promotion et d'être missionné pour travailler à la direction de la Sécurité Sociale afin de mettre en place le nouveau système d'information du régime général, suite à la disparition du RSI. Voulez-vous que je vous dise : les futurs cotisants de ce système vont avoir du souci à se faire !

    Vous pouvez acquérir cet ouvrage sur les pigeons en cliquant sur ce lien !

    Louis PETRIAC

    Un Ca se discute mémorable sur France 2...

      

    « Banlieue Est parisienne... La fin des Magasins Généraux de ParisDans un ouvrage publié en juin 2014, l'ancien Compagnon Marc Herrand parle »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :