• Une page se tourne mais la communication par l'émotion demeure...

    Autour de l'ouvrage de Jean Rodon, un devoir de mémoire !En nous ouvrant à d'autres domaines que la seule Chanson française, nous nous étions aussi fixés un objectif avec notre nouvelle société créée à l'été 2017, celui de parvenir à élargir sensiblement le nombre de nos lecteurs et de ceux qui avaient fait confiance à notre ancien label depuis plus de dix ans. Des lecteurs qui avaient d'ailleurs boudé quelque peu la toute dernière initiative de ce premier label consacrée pourtant à deux musiciens et créateurs hors pair dont il avait semblé utile de parler dans un ouvrage de surcroît préfacé par Fred MELLA qui vient de disparaître peu de temps après son frère et son épouse. Car c'est en effet en 2007 que DECAL'AGE première version avait lancé son premier grand ouvrage avec cet hommage aux COMPAGNONS DE LA CHANSON séduits par une croisade d'admirateurs nostalgiques sur lesquels il s'était appuyé. Avant très vite, en 2009 déjà, de s'intéresser au parcours d'un maquisard pour diversifier sa production. 

    Les maquisards et la Résistance, il n'en fallait pas davantage à notre nouvelle équipe pour emboîter le pas au nazisme et aborder un domaine qui passionne toujours, vieux comme jeunes. D'où cet ouvrage à forte connotation émotive choisi à l'hiver 2016 et évoquant l'un des personnages les plus énigmatiques de notre histoire. Car, avec ce meurtre prémédité commis sur des enfants dans un bunker assiégé par l'Armée rouge à Berlin, Magda GOEBBELS reste un personnage qui interpelle toujours. Le dernier film diffusé fin 2017 sur France 2 le démontre amplement et il nous a depuis incités à publier le témoignage d'un survivant de cette époque puisque le récit de Jean RODON (ci-dessus) que nous proposons depuis quelques mois revient également sur ces années de guerre qui lui auront fait perdre beaucoup. Tout autant que ce récit du pays des rillettes qui, lui, aborde les faits de guerre différemment, puisqu'il y est question d'une amitié singulière entre un prisonnier allemand et un agriculteur de La Flèche.

    Magda Goebbels et l'audience...Il n'en fallait pas davantage pour que l'audience de DECAL'AGE PRODUCTIONS éditions gagne un peu plus de hauteur encore et d'une centaine de visites quotidiennes enregistrées sur notre site qu'elle se hisse un peu plus fréquemment au-delà des 200 visites quotidiennes avec même des pics situés au-delà des 500 connexions. Depuis la création de notre site en 2006, ce sont même les meilleures courbes d'audience enregistrées, courbes dont nous ne nous plaindrons pas alors que fin 2016, notre ancien label était sur le point de cesser son activité, démoralisé sans songer un seul instant à prolonger son activité sous la forme d'une société plus classique que nous avions proposée à Louis PETRIAC de monter ! Merci donc à tous ceux qui nous font toujours confiance comme le montre ce commentaire publié sur le site du média MARIANNE qui avait redonné du coeur au ventre à l'hiver 2017 à notre toute jeune société qui s'était lancée un sacré défi :

    "Effectivement, il me paraît clair, après avoir lu votre dossier de presse media, que votre vision de Magda Goebbels paraît bien différente et notablement plus précise (grâce aux nombreuses sources et investigations sérieuses), que celle d’Antoine Vitkine (1) qui, comme à son habitude, semble rester dans le subjectif orienté et bien-pensant comme j’ai pu le constater dans ses deux précédents ouvrage sur Kadhafi et Bachar el-Assad. Si l’on cherche à découvrir une vision nettement plus proche de la froide horreur du personnage, je ne saurais que conseiller votre ouvrage, plutôt que le sien."

    (1) Le réalisateur du film diffusé sur France 2

     

    « Comment est né Decal-Age Productions en 2006. Une véritable époque héroïque !Dédé, l'ami d'une enfance manquée ! »
    Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :