• Négations (tome 2), quand une tueuse est incarcérée...

     

    Négations (tome 2) ou quand une tueuse est incarcérée...

    Négations (tome 2) ou quand une tueuse est incarcérée...Il se passe décidément de drôles de choses à Bressoire où les derniers événements ont vu une prédatrice impliquée, la belle Irène. Une femme qui, entre deux pulsions, ne manque pas d'étonner par ses aptitudes de séductrice. Incarcérée, tout va s'accélérer au début du tome 2 de Négations...

    EXTRAITS : La lourde porte en acier peint refermée derrière lui, le fourgon cellulaire s'immobilisa dans la cour de la centrale et plusieurs gendarmes en descendirent, escortant celles qu'ils avaient mission de convoyer à leur lieu de détention. Une fois l'appel des nouvelles arrivantes effectué, les quatre détenues furent aussitôt conduites dans l'un des bâtiments faisant face à la grande cour d'arrivée de la centrale. Déjà menottées, il ne leur manquait plus que la tenue de couleur orange qu'on demandait à toutes les marginales de revêtir peu de temps après leur arrivée à Trévois. Douchées, recensées et en possession de leur paquetage remis à l'entrée, les quatre nouvelles y auraient droit comme toutes les autres détenues de l'endroit. Sans doute pour les repérer plus facilement si l'envie leur prenait un jour de vouloir se soustraire à l'administration de la centrale et à l'affection de celles qui étaient chargées de veiller étroitement sur elles.

    - Alors, c'est toi la nouvelle ? fit l'une des surveillantes en treillis bleu nuit, s'avançant dangereusement au devant de celle dont toute la presse n'arrêtait plus de parler depuis son arrestation, et que la centrale s'apprêtait à accueillir. Non sans une certaines effervescence et quelques "youyous" de la population maghrébine.

    Devant une stature impressionnante, Irène resta médusée. Pas tellement à cause du poids de l'intéressée qui devait bien avoisiner un bon quintal, s'il ne le dépassait pas. Mais plutôt à cause de ce qui tenait lieu de bras, chez l'intéressée des battoirs affreusement tatoués. Ce qui donnait du personnage une idée du goût discutable qui pouvait être le sien. Il y avait de l'avis de certains humoristes : "de la lecture pour les longues soirées d'hiver". En admettant que l'on puisse apprécier ce genre de prose ou la poésie qui s'en dégageait, voire la compagnie de telles énergumènes.

    NEGATIONS, tome 2, Louis PETRIAC, ISBN n° 978-2-918296-37-9           

     

    « Voici un an sortait "la chienne", l'ouvrage anti-propagande nazieParfois un brin prétentieux, Aznavour ! Mais quel talent ! »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :