• 9 novembre 1938... une date à ne pas oublier !

    9 novembre 1938... une date à ne pas oublier !

    9 novembre 1938... une date à ne pas oublier !Soucieux de retrouver une certaine cote auprès de son mentor Adolf HITLER et de satisfaire davantage les attentes de son épouse, la perverse Magda après ses turpitudes avec l’actrice tchèque Lida BAAROVA, Joseph GOEBBELS (ci-contre) s'est servi le 9 novembre 1938 de l’assassinat à Paris d'un diplomate allemand Ernst von RATH, par un jeune juif polonais Herschel GRYNSZPAN pour dénoncer un « complot juif » contre l'Allemagne. Ce 9 novembre reste dans les annales comme celle d'une nuit de terreur que connaîtra le demi-million de Juifs encore présents en Allemagne. Un fait qu'il n'est pas inutile de rappeler au moment où recommencent à croître les actes antisémites. Cette nuit-là, l'Allemagne s'embrasera, quatre-vingt-dix Juifs périront et les nazis en déporteront plusieurs nouveaux milliers vers les camps de la mort. Les pogroms commis par les milices paramilitaires du parti nazi, les sections d'assaut (Sturm Abteilung ou SA) voire les Jeunesses Hitlériennes ne verront pas la population y participer, mais sans que celle-ci se porte néanmoins au secours des nombreux Juifs persécutés. Les nazis, par cynisme, donneront à l'événement le nom poétique de « Nuit de Cristal » en référence aux vitrines brisées. 267 synagogues et plus de 7 500 commerces juifs seront détruits. Comble de l'affaire, la communauté juive se verra taxée d'une énorme amende pour cause de tapage nocturne ! Cette "Nuit de cristal" sera parfaitement évoquée dans la série télévisée HOLOCAUSTE diffusée au début des années quatre-vingts, et elle a aidé à comprendre quel avait pu être l'énormité de cet acte de destruction commis par les nazis sous les yeux d'une population qui a souvent laissé faire sans réagir.

    Après l'adoption des lois de Nüremberg en 1935, il était évident que le ministre de la Propagande de HITLER voulait accélérer l’exode des Juifs en vue de créer progressivement un Reich sans Juifs. Six semaines après les accords de Munich qui lui ont livré la Tchécoslovaquie, et après l'annexion de l'Autriche, le Führer voyait aussi dans cette opération l'occasion de montrer sa force tant aux Français qu'aux Anglais et de rappeler aux Allemands qu'il n'entendait pas se satisfaire de ce qu'il avait déjà arraché aux uns et aux autres.

    « Septembre 1938... Il avait 15 ans et sa vie allait changer ! Brutalement !La torture vue par un appelé du contingent, militaire en Algérie en 1961 »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :