• Il en parle... Magda Goebbels aurait laissé un journal intime !

    Il en parle... Magda aurait laissé un journal intime !

    Il en parle... Magda aurait laissé un journal intime !Dans son ouvrage publié chez VERDIER traitant de ce meurtre sur la plage de Tel-Aviv resté non élucidé depuis 1933, Léonid GUIRCHOVITCH (ci-dessus) n'y était pas allé par quatre chemins, avec un paragraphe qui ne pouvait que séduire les passionnés dans mon genre. Surtout quand il écrit : "Je citerai quelques passages du journal de la demoiselle FRIEDLANDER, épouse QUANDT. Il y en aurait assez, ajoute l'auteur russe, pour un gros volume, en dépit de la disparition - au grand regret des éditeurs - de données passionnantes sur la vie des époux QUANDT en Amérique. C'est ainsi qu'une main intéressée a réussi à effacer presque tout ce qui concernait HOOVER, le secrétaire au Commerce de l'époque. A l'exception d'un voyage en voiture qui valut à Melle FRIEDLANDER une "ceinture de chasteté" en plâtre durant un mois et demi. Sans
    qu'il nous précise qui était exactement ce neveu créé de toutes pièces ? 

    A l'évidence, s'il faut en croire GUIRCHOVITCH, et pourquoi ne le croirait-on pas, "ce journal parle. Il parle comme la prophétesse de Rashamon, empruntant d'abord la voix d'une gamine, puis celle d'une femme qui n'est plus de ce monde et dont la fin a été si terrifiante qu'aucune femme n'en a probablement connu de pire". 

    C'est une véritable liste de précisions qu'il est ensuite donné aux lecteurs de collecter. Il est notamment question de cette boutique d'articles de cuir que tenait à Berlin, Leipziger Straβe, le père de Magda, Richard FRIEDLANDER dont les nazis feront ensuite un beau-père avant de le déporter à Buchenwald, Il est probable que FRIEDLANDER l'a tenue après leur fuite de Belgique et le début du premier conflit mondial puisqu'il est question d'une conversation entre gamines qui aurait été consignée à la date du... 9 septembre 1914. Et aussi, et ce n'est pas rien, l'adoration de la future Magda GOEBBELS pour ce grand poète qu'était Heinrich HEINE qui n'aura, quelques années plus tard, qu'un seul tort, celui d'être juif ! Il sera également question au détour de la conversation de la naissance de la gamine auteure de ce journal qui relate quelque chose d'important, précisant que : "la fille qu'une jolie femme de chambre conçut avec un client de l'hôtel où elle travaillait"... Une annotation redoutable qui accrédite cette paternité de Richard FRIEDLANDER sur laquelle reviendra deux ans plus tard un autre auteur, l'historien Oliver HILMES en s'appuyant, lui, sur la copie d'une carte de résident de ce père contesté par les nazis et la dénommée Magda !

    Louis PETRIAC

    « Magda Goebbels... Le livre qu'il faut découvrir !Une "chienne" qui aura beaucoup fait écrire ! »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :