• Ils étaient deux Compagnons de la Chanson périgourdins !...

    Longtemps on les a confondus, mais sans réellement savoir qu'entre 1946 et 1956 les COMPAGNONS DE LA CHANSON avaient compté dans leurs rangs deux Périgourdins. Aux côtés de Guy BOURGUIGNON dont nous évoquions le profil ces jours derniers avec le quotidien régional SUD-OUEST, et plus communément appelé par son seul nom de famille, Jean ALBERT était le deuxième. Surnommé Le P'tit Rouquin à cause d'une chevelure flamboyante qui le faisait repérer de loin, il était devenu "La tache de soleil" d'Edith PIAF !
    Dans un document vidéo de 1946 (ci-dessous), on le distingue d'ailleurs facilement, à droite sur l'extrait, aux côtés d'Edith interprétant Les trois cloches ! Un succès dont il n'était pas peu fier et qui lui vaudra de baptiser du même nom une demeure achetée en Périgord. Elle abritera quelques années ses parents avant qu'il soit contraint de la vendre pour relancer une carrière poursuivie seul et plus difficilement à compter de l'automne 1956.
    Rédigé au moment de la sortie d'un autre de nos ouvrages : ILS ETAIENT COMPAGNONS DE LA MUSIQUE de l'Isérois Jean-Jacques BLANC, plusieurs articles reviennent sur la destinée de Jean ALBERT dont le talent scénique lui permettra d'éclater dans des prestations comme Le cirque. Un sketch où il campait le rôle d'un acrobate. Dans la biographie* que nous publions ces jours-ci, les auteurs évoquent également la destinée de l'homme qui fut l'un des premiers à l'automne 1941, avec Jean-Louis JAUBERT et Marc HERRAND, à rejoindre Lyon et la Villa du Point du Jour du magicien lyonnais Louis LIEBARD !
     
    * LES COMPAGNONS DE LA CHANSON : entre mythe et évidences, C. Fouinat et L. Petriac.  
    « Les Compagnons de la Chanson : un oubli réparé ?...Biographie Compagnons : la DL à son tour ! »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :