• Autisme : ABA ou pas, la route est encore longue !

    Couvert finale ouvrageOn espère toujours un signe ! A plus forte raison quand on a pu déceler chez un autiste un regain d'intérêt pour des choses qui captivent ou retiennent l'attention de la majeure partie d'entre nous : un air à la mode, une pâtisserie... Ce qui montre bien que, malgré leur repli sur soi, les autistes sont à même de s'intéresser à certains des aspects situés à l'extérieur de leur univers. Même lorsqu'ils vivent dans un monde dont ils n'ont pas les clés !  

    Comme le dit Christine GOUGEON-M. en préambule de la lettre remplie d'espoir qu'elle a choisi d'adresser à son fils autiste : "Pour que le monde de son fils et le sien viennent à la rencontre l'un de l'autre et que ses peurs à lui comme les siennes, à elle, s'effacent d'elles-mêmes", il lui aura fallu longtemps patienter. D'autant qu'autiste sévère dès son plus jeune âge, Marvin l'est resté ! Faute de pouvoir, qui sait, bénéficier de thérapies comportementalistes adaptées et le fait, précisons-le ici, de sa cécité. Des thérapies dont l'accès reste également prohibitif et donc inaccessibles au plus grand nombre ! Cette lettre à Marvin, bouleversante, met l'accent sur un univers qui touche aujourd'hui une naissance sur un peu plus de cent ! Ce qui pose d'autant l'urgence qu'il y a à trouver des solutions accessibles pour ceux qui restent à l'écart de tout progrès ! Elle met aussi l'accent sur la solitude de parents qui, face à l'autisme de leur(s) enfant(s) restent désespérément isolés. Face, trop souvent, à l'incompréhension de bien des thérapeutes ! Certes, ces dernières années, le monde a changé et l'information circule plus facilement. On sait aujourd'hui à qui s'adresser dès lors que survient un tel handicap. Mais la route est encore longue qui permettra, qui sait un jour, de sortir ceux qui sont atteints d'autisme de leur total isolement.

    Ouvrage Birger Sellin  Couv Louis, pas à pas

    Christine GOUGEON-M. reconnaît elle-même que c'est grâce à deux ouvrages majeurs : une âme prisonnière de l'Allemand Birger SELLIN et : Louis, pas à pas publié par les deux comédiens Gersende et Francis PERRIN (en photo ci-dessus) si elle a pu comprendre quantité de points qui lui étaient restés obscurs. Tant en termes de traits décrivant l'autisme qu'en termes de comportement de ceux auxquels ils avaient eu à faire !

    « Dans un peu moins d'un mois sortira...La rose noire... et Gina ! »
    Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :