• Louis-Ferdinand Céline, de l'écriture à la collaboration

    Louis-Ferdinand Céline, de l'écriture à la collaborationSi son "Voyage au bout de la nuit" publié en 1932 reste l'un des sommets de la littérature, l'ancien médecin qu'était le docteur DESTOUCHES, devenu Louis-Ferdinand CELINE ci-contre), est aussi l'auteur d'autres publications dont certaines sont hélas teintées d'une profonde antipathie pour les Juifs, antipathie qui l'amènera à publier également avant-guerre (1937) Bagatelles pour un massacre, un pamphlet virulent puis L'école des cadavres, que l'éditeur GALLIMARD souhaitait à nouveau publier en janvier dernier, alors que l'écrivain s'y était refusé depuis la fin de la guerre et jusqu'à sa disparition en 1961. Un projet de réédition qui a cependant été reporté et qui est toujours en attente, Serge KLARSFELD étant résolu à porter plainte s'il voyait le jour. Car, et cela n'est plus un secret, le célèbre écrivain était antisémite et il se définissait lui-même comme l'ennemi n° 1 des Juifs. Pire, il est aujourd'hui également démontré qu'il a, comme quelques autres, collaboré avec les Allemands durant l'occupation. Ce que démontrent les révélations d'un nazi, Helmut KNOCHEN puisque ce dernier répertoriait CELINE comme ayant été un agent SD (Service de Sécurité Allemand créé par HEYDRICH). KNOCHEN qui dirigeait à ce titre les structures françaises et belges de ce service, d'abord condamné à mort après avoir été jugé en France sera gracié par le Président AURIOL. Partisan de la LVF de DORIOT, on dit aussi que CELINE aurait participé à la dénonciation de plusieurs Juifs, ce qui lui vaudra d'être frappé d'indignité nationale après la guerre. Réfugié en juin 1944 à Sigmaringen avec d'autres Pétainistes, il sera emprisonné au Danemark avant d'être jugé en France puis amnistié grâce à une astuce mémorable de son avocat TIXIER-VIGNANCOURT qui présentera un dossier d'amnistie au nom de DESTOUCHES jouant sur la méconnaissance patronymique de certains des intervenants judiciaires.

    Un reportage de FRANCE TELEVISION revient sur cette affaire.

    « Ils l'ont fait ! (Humeur franchouillarde)Vous êtes portable ? Oui ! Hélas, moi aussi ! Pourtant... (Humeur) »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :