• Magda Goebbels, son flirt avec les Hoover...

    Magda Goebbels, son flirt avec les Hoover...

    1928... A défaut de neveu, Herbert Hoover (à droite) serait-il celui qui aurait tenté de séduire la sulfureuse Magda ?

     

    Que s'est-il donc passé aux Etats-Unis lors de la visite de l'industriel QUANDT et de son épouse, la vorace Magda, une femme qui n'était pas insensible au charme des "Sugar daddy"? La plupart des biographies qui lui ont été consacrées jusqu'à ce jour relatent même, à l'exception du "polar" de Tobie NATHAN (1), une liaison entre la future Magda GOEBBELS, encore mariée en 1927 à l'industriel Günther QUANDT, et ce "faux neveu" du futur président US Herbert HOOVER. Un Herbert HOOVER que l'on aurait été jusqu'à présenter comme tel, ce dont on ne peut que douter à l'étude des documents religieusement conservés à la librairie du président défunt puisqu'on y retrouve aucune trace de neveu ! Cette suspicion de liaison avec le futur président est d'autant plus défendable que la future égérie du Troisième Reich était déjà à la recherche dans les années vingt d'une sorte de "papy édredon" susceptible de détenir suffisamment de puissance et de pouvoir, comme ce sera le cas un peu plus tard avec le dictateur nazi Adolf HITLER, un homme de douze ans son aîné sur lequel elle jettera son dévolu, sans toutefois arriver complètement à ses fins avec le "Fiancé de l'Allemagne", se contentant de son propagandiste.

    Ce qui est sûr, c'est que tous les faits rapportés demeurent encore étrangement flous. Du moins selon un certain Spencer HOWARD, l'un des responsables aux Etats-Unis de la Bibliothèque présidentielle Herbert HOOVER. J'en fais état dans l'ouvrage que j'ai publié chez Decal'Age Productions éditions le mois passé revenant dans le détail sur ce qui a pu être recensé et qui donne à réfléchir. A défaut de neveu du Président HOOVER, l'auteur russe, Léonid GUIRCHOVITCH va même plus loin, évoquant autre chose dans un ouvrage publié en français chez Verdier en 2015. Les recherches dont il fait état dans celui-ci laisseraient penser, je le cite, "qu'une main intéressée a réussi à effacer presque tout ce qui concernait HOOVER, le secrétaire au Commerce de l'époque..." Comme si on avait voulu effacer toute trace de la relation de la sulfureuse Magda GOEBBELS avec ce futur Président HOOVER ou ses proches ! Pourquoi ? L'avenir nous l'apprendra peut-être un jour. A l'évidence, cette Magda-là, aussi douée que son époux libertin l'était pour manipuler les foules, cache encore bien des secrets. Et c'est ce qui aura rendu motivant le considérable travail de recherche entrepris afin de livrer un peu plus que des données romancées s'inspirant d'une propagande toujours aussi néfaste, soixante-dix ans après. 

    Louis PETRIAC

    (1) Qui a tué Arlozoroff, publié chez Grasset en 2010.

    Magda, la chienne du Troisième Reich, ISBN n° 978-2-918296-43-0

    « L'échec de La Poste et ses conséquences pour la petite édition Pour se procurer Magda, la chienne... »
    Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :