• 20 août 1944... C'était sa guerre à lui...

    Le dimanche 20 août 1944, voici 65 ans, Périgueux était libéré du joug allemand ! Beaucoup sont ceux qui n'ont pas oublié ce que furent ces années de lutte et les sacrifices qu'il fallut faire avant de parvenir à chasser l'occupant. Certains même au péril de leur vie et il faut que les générations d'aujourd'hui le sachent !
    Robert SUDEY, un Trélissacois qui fut maquisard dès 1943 en Dordogne, dans la région de Sorges, à un moment où il ne faisait pas bon dire que l'on était Résistant et qu'on avait pris le maquis, se souvient de cette période de lutte. Dans un ouvrage de 160 pages qu'il publie sous le label DECAL'AGE PRODUCTIONS, il témoigne de son engagement et de sa lutte alors qu'il n'avait que dix-huit ans en 1943.
    Soulignons qu'il sera gravement blessé le 24 août 1944 dans les carrières de Sainte-Catherine. Il était parti libérer Angoulême avec quelques autres au début de cette semaine d'août 1944. Hospitalisé d'abord à Nontron puis au Centre Sanitaire de Clairvivre, il devra à l'adresse et à la présence d'esprit d'un éminent chirurgien : le Professeur Fontaine, un Alsacien, de ne pas être amputé. Sans moyens importants et pour lui permettre de conserver son bras, celui-ci lui greffera des tendons de chien...
    MA GUERRE A MOI... Résistant et maquisard en Dordogne, Robert SUDEY, 20 €


    « Présents par délégation au salon de Navarrenx (64)...Robert Sudey évoque son appartenance au maquis en Dordogne... »
    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :