• Deux ans après sa création, la SELP était déjà en danger !

    Deux ans après sa création, la SELP était déjà en danger !Max MARCHAPS le confesse dans l'ouvrage que nous venons de réimprimer : « Avant que la SELP ne trouve sa vitesse de croisière, je dus tout de même essuyer quelques intempéries... Ainsi, en 1964, je me rendis compte que nous avions un découvert de deux millions cinq cent mille anciens francs (3.800 euros). Un problème qui devait cependant être résolu puisqu'il était prévu que j'aie une rentrée d'argent du même montant le quinze du mois suivant. Au Crédit Lyonnais, un certain Savane avait été contacté et il s'était engagé à répondre favorablement à ma demande et à prévoir un règlement de l'échéance. Or, quelque temps plus tard, le Crédit Lyonnais revint sur son engagement de m'accorder la facilité promise... Monsieur Savane ne se contenta pas ce jour-là d'exprimer son refus, il le compléta d'une phrase terrible que j'ai encore en mémoire et qu'il m'asséna sans sourciller, et sans me ménager : la SELP n'est plus qu'un cadavre ! ... » Pour clore ce délicat chapitre, MARCHAPS trouvera à la dernière minute une aide, celle de celui à qui il devait régler cette échéance et à faire reporter celle-ci, ce qui lui permettra d'envoyer promener le CREDIT LYONNAIS de Périgueux et celui qui l'avait menacé.

    La SELP est aujourd'hui devenue l'un des leaders dans la conception des cartes à puce !

    MAX... UNE FANTASTIQUE ODYSSEE... Max MARCHAPS, ISBN n° 978-2-95241-79-0

    « Ello Quandt, l'amie fidéle de la chienne...1930... Le dilemme de la future Magda Goebbels ! »
    Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :