• Guy Bourguignon... tout un passé à Tulle et Périgueux !

    Guy école Bossuet 1935 Ecole BOSSUET à Brive-la-Gaillarde, 1935, Guy (le plus grand rangée du haut) avait 15 ans ! 

     

    1ere Couv Guy BourguignonAnnoncé pour la première quinzaine d'octobre, c'est avec quelques jours de retard et plus probablement vers le 20 ou le 25 octobre que sortira notre prochain ouvrage consacré à Guy BOURGUIGNON (ci-contre), le COMPAGNON DE LA CHANSON PERIGOURDIN. Les nombreuses recherches biographiques entreprises, aussi bien à Tulle qu'à Périgueux, voire auprès de sa famille avec deux de ses fils, ont valu à l'auteur de ce portrait inattendu, de rencontrer ou d'entendre beaucoup de témoins qui avaient connu Guy ou les siens - comme le comédien Roland GIRAUD par exemple - et qui ont souvent accepté d'évoquer bien des souvenirs quant aux liens qu'ils avaient tissé avec le défunt. Roland GIRAUD a d'ailleurs accepté de dédicacer cet ouvrage car il était désireux de rendre hommage à un homme auquel, reconnaît-il, il dot d'avoir choisi sa carrière de comédien. 

    Rappelons ici que c'est en effet le 30 décembre 1969 que Guy BOURGUIGNON s'est éteint à l'Hôpital FOCH de Suresnes, officiellement d'une septicémie. Il n'avait que 49 ans ! Alors qu'il est probable que l'ancienne basse des Compagnons soit décédée d'un cancer. C'est du moins la thèse que défendaient dans une récente biographie publiée voici deux ans et demi Christian FOUINAT et Louis PETRIAC.   

    Autour de documents parfois inédits comme cette photo en tête d'article prise à l'école Bossuet à Brive en 1935, c'est tout le passé de Guy qui a été revisité. Tant sur les lieux de son enfance à Tulle aux côtés du futur cinéaste Eric ROHMER, qu'à Périgueux où résidait sa grand-mère préférée "Maman ATOU" dont il avait encore fêté le centenaire à la Rôtisserie Périgourdine de la rue des Chaînes en juillet 1969. Il fallait que l'on comprenne pourquoi ce fils de directeur d'agence du CREDIT LYONNAIS à Tulle, Brive ou Périgueux avait soudain entrepris au printemps 1941 de choisir une toute autre destinée. D'abord en choisissant aux côtés de gens devenus des célébrités comme AUGIERAS, Yves JOLY, PARSUS ou CROZES, de produire des spectacles originaux de marionnettes en Périgord et en Limousin ; puis en rejoignant les Comédiens routiers de CHANCEREL et les COMPAGNONS DE LA MUSIQUE de Louis LIEBARD à Lyon, muni de faux papiers d'identité que lui avait procuré l'ancien éditeur périgourdin Pierre FANLAC pour échapper au S.T.O nazi.

    Un portrait d'environ 170 pages abondamment illustré qu'il est préférable de réserver avant sa sortie et dont il n'a été prévu qu'un tirage limité à 300 exemplaires. Du moins dans un premier temps.

     

    GUY BOURGUIGNON, LE COMPAGNON DE LA CHANSON PERIGOURDIN, L. PETRIAC - 19 euros  

    « Bon anniversaire monsieur Sudey !...Ma guerre à moi... Résistant et maquisard en Dordogne »
    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :