• Il avait un peu plus envie que les autres... Max !

    Il avait sans doute un peu plus envie que les autres... disions-nous le 20 mars dernier sur le Réseau Twitter ! Ce qui se confirme à la lecture de son plaidoyer d'entrepreneur ! Il suffit de parcourir les toutes premières pages de ce que Max MARCHAPS a baptisé du nom d'odyssée, une définition à laquelle il était très attaché lorsqu'il nous a approchés, pour être totalement convaincu que cet homme de plus de 90 ans avait le métier de créateur et de développeur dans le sang ! Pas très étonnant donc qu'il ait un beau jour choisi de laisser de côté sa camionnette de vendeur ambulant (ci-contre) pour se tourner vers un tout autre métier, celui de concepteur dans le domaine du plastique. Une dizaine d'années suffiront pour faire de la SELP une société reconnue avant que d'autres impératifs n'amènent ce fils de paysan à ouvrir son capital pour se doter des fonds propres qui manquaient à sa croissance et au gigantesque développement de la carte à puce.

    Vous en serez vous aussi convaincus, c'est bien d'une odyssée dont il s'agit là. Car l'homme ne s'attendait certainement pas en 1962 à ce que cette société créée avec les moyens du bord devienne ce qu'elle est devenue. Malgré les écueils et les différents aménagements survenus après son départ à la retraite et opérés par ses successeurs, et cela malgré les oppositions, dont celle de ses premiers banquiers dont il parle sans ménagement regrettant d'avoir été confronté, sans aucun doute comme d'autres, à des gens sans parole. C'est l'évidence même, personne n'y croyait. En dehors peut-être de l'intéressé lui-même qui, admettons-le pour l'avoir souvent rencontré aux aurores, n'était pas du genre à détaler au premier courant d'air ni à se reposer sur ses premiers lauriers ! Pas plus qu'il ne détalera à plus de soixante-dix ans quand, à la retraite, il aura à subir le souffle dévastateur de la tempête de 1999 qui aura raison d'une grande partie de son domaine forestier !

    Comme le reconnaissait l'Echo de la Dordogne qui avait évoqué l'ouvrage au moment de son lancement, un bouquin qui se lit comme un roman ! Une opinion qui nous a conduit à réimprimer ce plaidoyer d'entrepreneur qui n'a pas vraiment vieilli tant les épreuves restent les mêmes pour ceux qui persistent à croire aux vertus de l'initiative. Malgré l'émergence d'Internet et des réseaux sociaux !

    MAX... UNE FANTASTIQUE ODYSSEE, Max MARCHAPS, ISBN n° 978-2-952411-79-0

    « Magda Goebbels... Le déclic de mars 2017...Les plantes, communiqueraient-elles entre elles ? »
    Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :