• La gratitude de la patrie... Faut pas rêver !

    Sudey-aujourd-hui.jpgBernard ABBO, le commissaire en chef de 1ère classe, chargé d'éteindre auprès du Président de la République une grande partie des appétits démesurés des  anciens combattants vient de répondre à notre maquisard trélissacois Robert SUDEY. 

    Pour pasticher l'ouvrage publié à l'automne 2009* par le Périgourdin et selon Monsieur le Commissaire en Chef, "la guerre de SUDEY" ne mérite pas de distinction particulière et encore moins de valoir à l'intéressé d'obtenir la Légion d'Honneur. L'ancien engagé volontaire de la Compagnie de Chasseurs Alpins qui s'était illustrée au Plateau des Glières et qui avait rejoint début 1943 à 18 ans le maquis en Périgord - on lui doit également avec quelques autres l'enlèvement de la secrétaire de la Milice Vychiste Huguette CONQUET - en est resté pantois. Précisons qu'il s'était aussi illustré devant Angoulême lors de la libération de la capitale angoumoisine et qu'il avait failli y laisser sa peau ! Il faut croire que son action à Puy Fauchard pendant l'attentat de Brantôme et ses qualités d'éclaireur apprécié au sein des FTP, si elles parlent pour lui, ont cependant laissé de marbre Monsieur Le Commissaire en Chef de 1ère classe de marine. Convaincu de figurer dans la catégorie des combattants en mesure de prétendre à deux faits de guerre, c'est pour lui une sacrée fin de non recevoir ! Même s'il n'attendait pas de traitement de faveur particulier ! Ce que montrait bien sa lettre expédiée au Palais de l'Elysée à l'automne dernier !

    * Ma guerre à moi... Résistant et maquisard en Dordogne, ISBN n° 2-9524117-7-8

    « Lettre à Marvin... extraitsChristine Gougeon : Parvenir à dédramatiser avant tout ! »
    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :