• Magda, la chienne... Ne vous fiez pas à Amazon !

    Magda, la chienne... Ne vous fiez pas à Amazon !

    Magda, la chienne... Ne vous fiez pas à Amazon !L'appétit vient en mangeant et l'appétit d'Amazon.fr est désormais connu tout autant que la débrouille utilisée par l'affairiste américain. Pas seulement pour avoir accès à des aides financières non remboursables destinées à soutenir de prétendus emplois promis à des travailleurs français lors d'une implantation sur le sol français, mais aussi en évitant parallèlement de régler les impôts mis à la charge du distributeur par l'Etat français. Chez BNP PARIBAS, cette débrouille a un nom : l'optimisation et la banque, elle-même, est assez friande de ce genre d'astuces utilisées tant au plan fiscal qu'au plan commercial, même lorsqu'elle lui vaut d'être condamnée par les tribunaux US à de lourdes amendes. Ce qui est sûr, c'est que cette débrouille est efficace pour capter un maximum d'achats et des clients qui, abusés par des effets d'annonce, choisissent de ne pas aller voir ailleurs. Notamment lorsque le site trompeur d'Amazon.fr annonce une rupture de stocks alors qu'il n'y a jamais eu de partenariat de conclu ! Ni avec l'auteur, ni avec son éditeur ! 

    Nous avions déjà attiré l'attention dans un précédent article et nous nous voyons à nouveau contraints de dénoncer les méthodes utilisées. Certes, la ficelle est un peu grosse mais cela fonctionne. On doit se dire que ceux qui s'étaient promis d'acquérir Magda, la chienne chez Amazon.fr choisiront de différer leur achat et ce seront autant de ventes qui échapperont de ce fait à la concurrence du géant US et aux libraires !

    Mais pour quelle raison n'avons-nous pas voulu travailler avec Amazon ? Tout simplement parce que le géant américain ne paie pas les premiers livres dont il est doté ni le moindre frais de port ! Et lorsqu'une vente survient, elle n'est réglée qu'à hauteur de 50% du prix du livre et au terme d'un délai anormalement long. Ce qui revient pour un petit éditeur à se mettre complètement dans le rouge si du moins il a choisi de céder à un tel partenariat. Cette pratique assimilée à du dépôt-vente se trouve donc être un dépôt-vente très coûteux puisqu'avec les frais de port, la rémunération d'Amazon coûte 60% à un petit éditeur ! Hors bien sûr la conséquence des délais de règlement supportés !

    « Comme quelques autres... la rue pour seul abri !Une terrible vérité pour les nazis ! »
    Yahoo!

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :