• Négations... Autour du choix d'un titre d'ouvrage

    Négations... Autour du choix d'un titre d'ouvrage

    "En cet automne anormalement chaud succédant à un été pluvieux, tout Bressoire connaissait un parfum de vertige suintant la compromission, l'abandon et la lâcheté. Un justicier s'en était cependant extrait guidé par un seul souci, celui de réaffirmer son opposition à toute la négation de l'homme. Ainsi, un homme était mort, le premier hélas d'une longue et triste liste. Pas seulement au nom du respect d'une éthique comportementale ni pour avoir dérogé à des principes bien établis. Encore moins parce qu'il était subitement devenu dangereux. Mais plus vraisemblablement parce qu'il avait été le témoin de certaines choses et que, fatalement, son agresseur, craignait qu'il le devienne un jour en menaçant de les divulguer à des oreilles mal intentionnées". (Extraits NEGATIONS)

    Certains actes commis au comble d'une passion morbide, parfois même pour se venger, constitueraient-ils cette "négation de l'homme" dont il est question dans le polar que nous avons publié voici déjà quelques mois ? Sans doute. Mais cette négation de l'être prend dans cet ouvrage un sens particulier. Parce que si certains des actes décrits pourraient effectivement être considérés comme des actes suggérés par le besoin de se venger, d'autres en revanche, mettent l'accent sur toute la noirceur  des êtres qui les commettent. Comme si on ne cherchait plus seulement à se venger des autres, mais aussi à leur nuire. En s'appropriant par exemple le fruit de leur travail ou en les manipulant honteusement. Que l'on soit en présence d'hommes voire même de représentantes du beau sexe, tous sont ici sujets à des comportements qui ne grandissent pas l'être humain !

    Lorsqu'il s'est agi de trouver un titre censé illustrer ce polar aux accents violents, l'auteur n'a guère mis de temps à trouver le vocable qui convenait le mieux à ce qu'il avait développé. Seule comptait l'envie d'employer une locution à polarité négative et un terme assez fort susceptible d'illustrer les actes commis par l'espèce humaine et constituant cette "négation de l'homme" que nous venons d'évoquer.

    Si vous appréciez les pulsions morbides et passionnelles, les sentiments éprouvés au comble d'un désir violent, les comportements dérangeants aux limites de l'obsession, et les travers psychotiques, il y a avec Négations un ouvrage qui est incontestablement fait pour vous.

     

    NEGATIONS, Louis PETRIAC, ISBN n° 978-2-918296-09-6 

    « Maurice Meyer, l'illustre inconnu...L'autisme... avec un témoignage poignant ! »
    Pin It

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :